Stockhorn

Les perles noires de Zermatt

StockhornC’est le rêve de tout les skieurs, souvent adjuré mais rarement atteindu. Un domaine de freeride comme celle du Stockhorn ne peut être trouvée que à Verbier. Quand j’ai visité Zermatt pour la première fois, je n’avais que quatre semaines d’exercice. Ma femme avait beaucoup de respect des pistes à bosses dans cette région qu’elle connaissait des voyages d’autrefois. Mais depuis le moment où je volais ces bosses, je les aimais. StockhornAujourd’hui, je n’hésite pas d’y aller avec mon snowboard même si les bosses ne sont pas faits pour nous. Je me suis accoutumé à elles.
*
A droite: vue du Blauherd au Stockhorn. Au bord de l’écran droit on voit notre descente «normale». Encore plus raide est le penchant à la gauche Stockhornde cette image. Là, la neige reste poudreuse jusqu’à ce qu’il fait +15°C dans la vallée. Mais attention: ce terrain est si raide qu’il faut chercher la neige sous ses skis et puis il y a plusieurs rochers qu’il faut contourner. De plus, le danger d’avalanche y est très grand!
*
Vous accédez le Stockhorn à travers Hohtälli (3286 m), la station amont de la téléphérique du Gant. La gondole surmonte plus de 1000 m d’altitude en 8 minutes.
Stockhorn
Elle peut transporter 125 personnes et elle a le plus grand mât de tout le suisse (100 m). Même dans les vacances de Pâques, elle garantie des attentes courtes. Près de la station avale, une circonvention permet de ne pas devoir prendre les pistes à bosses à Triftji. Mais ceux qui aiment la piste au Stockhorn doivent prendre le terrain freeride de Triftji aussi. C’est si unique et extraordinaire.