Sunnegga, Blauherd et la descente à Zermatt

Des impressions à la fin de la saison

Blues am BlauherdOn parvient au Blauherd à travers la Sunnegga et puis une gondole nouvelle ou à travers la piste Kelle du Gornergrat au Gant. Là, on peut prendre une des gondoles d’occasion. Le renouvellement est prévu. Plusieurs pistes très intéressantes commencent au Blauherd, c’est surtout la descente FIS qui est caractéristique pour ses parties raides et lisses. Si le temps fait mal et toutes les téléphériques sont fermées, la Sunnegga est comme même souvent ouverte. La descente dans la vallée est si belle que les autres pistes aussi.
*
Et puis il y a une deuxième fois de la musique: fin de la saison au Blauherd. Cette année, la descente dans la vallée est inpraticable. En raison de cette occasion un peu malencontreuse, nous buvons de la bière et puis descendons de la Sunnegga par le métro. Nous nous rappelons l’année précédente dans laquelle nous avons eu la chance de quitter la piste Palmen im Schneeet prendre un chemin non préparé dans la vallée.

Patrullarve

Patrullarve se situe à 2200 m d’altitude. Un télésiège à 4 sièges relie cette station avec Blauherd. Jusqu’à cette station, il y a plusieurs pistes faites pour débutants. Pour ceux qui aiment les pistes plus difficiles: la FIS nationale y prend fin aussi. Près de la station du télésiège commence la descente dans la vallée dont le degrée de la difficulté change beaucoup. Aux bords il y a même des parts de piste à bosses. Parfois on ce trouve directement sous le soleil, l’autre moment on est au milieu de la forêt. Des clairières on a une belle vue sur le Cervin et sur Zermatt. Des spains et des mâchoires très vieux bordent la lèvre du chemin et le village se trouve dans la soirée dans un trait de lumière qui souligne les contoures des chalets. A la fin, cette piste devient plus étroite jusqu’à un petet sentier qui ne laisse passer qu’un seul skieur. Qui ne sis pas skier au rebord de la piste y doit se patienter. Tout à la fin de la piste se situe le «Olympia Stübli». Sur la térasse, on peut mettre fin au jour fatiquant en écoutant aux bardes divers. Il faut y faire une halte surtout en april puisque le soleil y est déjà très chaud ce temps-là.